J'étais dans la salle d'attente. La kiné avait pris du retard et cela me rendait dingue. Je suis impatiente, c'est peu de le dire. Je déteste attendre. Je suis capable de laisser mon caddie plein devant une caisse et de quitter C*rrefour en ruminant ma mauvaise humeur tellement je déteste attendre. En plus j'avais laissé Oscar endormi, a la maison avec une nounou. Il avait quoi? 3 mois? 4 mois? S'il se réveillait, s'il avait faim ... mais bon, j'étais motivée pour retrouver rapidement ma taille de guêpe - hum hum - donc j'avais pris RDV pour plusieurs massages drainants post-grossesse.

L'heure tournait, déjà une demi-heure de retard, j'appelais la nounou toutes les 5 minutes pour savoir si Oscar dormait toujours, je bouillonnais et m'apprêtais a partir en claquant la porte quand j'entends que dans le salon de massage, ça bouge enfin, ça papote enfin, ça va être mon tour. Et puis ça papotait gaiement - alors que moi j'enrageais - et toute cette gaieté ne m'énervait que plus...

C'est comme ça que j'ai rencontré Nabila. C'est elle qui est sortie du salon de massage, avec son gros bidon qui la précédait, son sourire et sa bonne humeur contagieuse. Elle venait manifestement pour les massages relaxants pré-accouchement... Je ne sais plus comment nous avons engagé la conversation.
Deux francophones au bout du monde ... Ca crée des liens.

Et puis on s'est vouvoyé. C'était drôle, parce que généralement, dans le milieu "expatrié", on se tutoie d'office, quelque soit notre âge d'ailleurs. C'est comme une règle tacite. Et cela m'a plu qu'on ne la suive pas.

On est vite devenue très bonnes amies. Oscar avait 6 mois de plus que Zacharie. Ils seraient devenus copains si Nabila n'avait pas si vite - bien trop vite - quitté la Colombie pour l'Australie. Dans quelques semaines, Zacharie sera grand frère. Je voulais gâter cette petite princesse franco-maroco-australienne.... même si je ne sais toujours pas comment je lui ferai parvenir mon petit paquet.

tmpphpU8Knyv

tmpphpqNkLSB

tmpphpu4vwfP

 Magnifique et déjà célèbre Korrigan, en 12 mois, alpaga de La Droguerie et boutons de nacre bogotanais

Tricoté en duo avec mon amie Mel, histoire de se motiver pendant les 54 rangs du diagramme de l'encolure, qui a aussi fini le sien (enfin je devrais dire le mien, puisqu'il est pour Léoniiiiiiiiiiie.. aaaaaah j'y crois paaaaas)

Bref

Pour tenir chaud a mon petit Korrigan pendant son voyage vers Brisbane, j'ai cousu une petite tunique pour Zacharie, qui lui aussi mérite d'être gâté, il va devenir grand frère, et c'est pas rien. Je sais de quoi je parle. Bichon m'en a soufflé 2 mots ... Je vous la montre bientôt.