J avais bien imaginé que ce mardi de rentrée ne serait pas évident. Seule, je devrais me partager entre Léonie qui rentre en Petite Section et Oscar en Moyenne Section. J avais espéré que les deux classes seraient voisines pour me faufiler de l'une a l'autre rapidement, passer assez de temps dans chaque classe pour me faire un avis sur la nouvelle maitresse, la nouvelle école, la tete des futurs copains, pour jauger l'attitude d'Oscar - est-ce-que cela serait aussi difficile que l'année derniere? et celle de Léonie - 25 éleves par classe, apres les mini-effectifs des petites écoles familiales bogotanaise et stambouliotte ... ca ne me fait pas franchement rever...

Ce que je n'avais pas imaginé c est que notre hotel se trouverait a plus de 40 mns du Lycée Francais, que Léonie aurait sa rentrée de 9h a 11h, puis Oscar de 13h a 16h. Devoir faire tous ces AR en tramway avec les 2 Bichons, attendre Léonie devant l'école, ou rester avec elle dans sa classe pour sa rentrée, mais avec Oscar sous le bras, puis empecher Léonie de faire la sieste, repartir aussitot le dej avalé pour la rentrée d'Oscar, je la sens pas du tout cette rentrée.

C'est que depuis 1 semaine, et pour plusieurs années sans doute, nous sommes installés a Milan. Je serais sans doute ravie si ce n'était pas la belle Istanbul que je quittais, si nous y étions restés plus d'1 an - 2 déménagements internationaux en 1 an je ne le souhaite a personne, si ce départ avait été annoncé ou prévu plus tot, si, si, si ...

Septembre 2013 sous le signe de la nouveauté, la langue italienne, la ville de Milan, le grand bain dans une école plus "grande structure" que celles qu'Oscar et Léonie ont connues jusqu'a présent. Recherche d'appart, attente de notre container de meubles. Nouvelles tetes. Recréer des liens. J'ai un peu la flemme. J'ai l'impression que je viens de m'installer a Istanbul, que certaines toiles ne sont pas encore au mur. Que je viens de me faire des amies, des liens forts noués tres vite, comme d'habitude a l'étranger, et qu'il faut déja tout recommencer. J'ai l'impression que Milan c'est trop facile, trop proche de la France. Parlant espagnol couramment, je n'ai aucune difficulté a comprendre l'italien, encore moins a me faire comprendre. Milan c est 4h de Grenoble, 5h de Lyon, c'est trop facile. Ce n'est pas l'image que je me fais de l'expatriation, le challenge culturel connu et aimé a Bogota ou Istanbul.

On est bien sur heureux de poursuivre l'aventure a l'étranger pour quelques années encore. Milan nous semble tout petit, 1.3M habitants, a coté des 14M de stambouliottes ou des 9M de bogotanais, j'ai l'impression que la vie ressemblera plus a celle d'une ville de province. Que l'on va se gaver de culture. Et de jambon, parce que ca, oui ca nous manquait a Istanbul.

Voila une page de tournée, vivement que nous ayons trouvé notre petit nid (enfin je préfererais un grand tant qu'a faire), que nos meubles arrivent, et que l'on se sente installés ...

1307552241-milan

il duomo

03_milan_944x450

les canaux (navigli)

979d293b

la Cene, qui orne le mur du refectoire de l eglise Santa Maria delle Grazie

117242-004-4236e991

la Scala

visit_to_parco_sempione_i-20000000005135069-500x375

le parc Sampione

 

milan-subway-map-big

toutes les photos viennent de google car j ai oublie mon apn a istanbul ....

****

Bonne rentree a tous

***